La manucure russe, qu’est ce que c’est ?

Le souci du détail, de la beauté et de la perfection passe chez de nombreuses femmes par une belle manucure. Cependant, il y a diverses manières pour sublimer les ongles. Nous allons nous intéresser aujourd’hui à une technique très en vogue de nos jours et qui connaît un franc succès : la manucure russe. De quoi s’agit-il ? Quel en est le protocole ? Est-ce dangereux ? Réponses à toutes ces questions dans les lignes qui suivent…

Qu’est-ce que la manucure russe ?

Comme stipulée dans son nom, la manucure russe vient de Russie. Il s’agit d’une technique de soin des cuticules qui est plus poussée que la manucure classique pratiquée en Europe. En effet, elle présente la spécificité suivante : les cuticules sont ainsi coupées mais aussi repoussées via une ponceuse disponible en diverses tailles, ainsi que des pinces bien spécifiques. De cette manière, le contour est net autour de la plaque ongulaire, en dévoilant de surcroît une partie plus grande pour l’allongement de l’ongle. Il faut savoir également que la manucure russe est compatible avec :

  • La pose de tous les types de vernis aussi bien les classiques que les semi permanents ;
  • La pose des faux ongles.

En outre, en travaillant l’ongle par le biais de cette technique, cela va permettre de faire durer la manucure plus longtemps, puisque la pose du vernis est réalisée au plus près des cuticules.

Manucure russe : le protocole

La manucure russe consiste à faire la chasse aux cuticules dont la présence est plus ou moins marquée selon les personnes. Pour cela, la manucuriste va en premier recours les couper avec des ciseaux. Ensuite, elle va nettoyer la plaque de l’ongle moyennant une ponceuse spéciale, en veillant au choix d’embouts suffisamment petits pour bien poncer tous les recoins.

A l’issue de ces étapes, l’ongle va paraître aussi net que régulier. En plus de cela, pour que le travail soit parfait, même l’éponychium est soulevé pour permettre à la ponceuse d’accéder à la plaque qui se trouve en dessous, en gagnant de cette manière en profondeur.

Manucure russe et dangers

La manucure russe ne plaît pas à tous les professionnels. En effet, ceux qui ne l’ont pas adoptée mettent essentiellement en avant les risques possibles d’infections, surtout si le matériel qui est utilisé pour sa réalisation n’est pas propre ou stérilisé. Un autre de leurs arguments est que les cuticules ont un rôle à jouer en protégeant l’ongle des germes et des bactéries. Elles protègent en particulier la matrice, responsable notamment de la croissance de l’ongle. En les éliminant ainsi de manière drastique, elles ne vont plus pouvoir fournir la barrière de protection qui est nécessaire.

De plus, il y a des risques d’allergie possibles pour les personnes sensibles, parce que l’application des divers produits tels le vernis, mais aussi le gel UV servant au modelage des faux ongles se font sur une plaque ongulaire qui n’est plus protégée par les cuticules.

En somme, pour les personnes qui souhaitent quand même faire une manucure russe avec zéro défaut de l’ongle, il est préconisé de se tourner vers un professionnel de confiance qui va le faire en étant irréprochable sur l’hygiène, pour éviter les risques d’infections. Il ne faut également pas hésiter à le questionner sur le protocole qu’il suit pour savoir avec exactitude ce qu’il fera.

Tarif d’une manucure russe

Il faut savoir que les prix appliqués pour une manucure russe sont variables. En effet, les tarifs sont différents d’un professionnel à un autre, mais il faut compter tout de même en moyenne une quarantaine d’euros pour bénéficier de cette technique avec une pose de vernis. Cependant, pour les personnes qui souhaitent uniquement qu’on repousse les cuticules, il est possible de trouver des manucuristes qui proposent ce type de soins pour moins de 20 € .

Précédent

Que faire lorsque l’on a des cheveux peu poreux ?

Quelles sont les meilleures vitamines pour les cheveux ?

Suivant