La brillantine pour cheveux : où en trouver, comment l’utiliser ?

Brillantine. Pour la plupart des gens, ce terme renvoie à une époque révolue, où les hommes avaient le cheveu brillant et dégainaient leur peigne pour s’assurer un look impeccable. Pourtant, ce produit capillaire est toujours utilisé de nos jours. Pourquoi ? Comment l’utiliser ? Où acheter de la brillantine ? Réponse dans cet article…

Qu’est-ce que la brillantine ?

La brillantine a été inventée en 1900 par la maison de cosmétiques française Ed. Pinaud, et présentée lors de l’exposition universelle de la même année. C’est un produit capillaire, qui comme son nom l’indique apporte de la brillance aux cheveux et permet également de les lisser et de les fixer. A partir des années 20, on l’appelle aussi gomina. Pour savoir à quoi elle ressemble, il suffit de regarder des images ou films datant des années 50 ou avant : le look rock’n’roll, la coupe cheveux plaqués et brillante des hommes de l’époque, c’est signé brillantine !

A la base, la brillantine n’est pas un produit de soin pour les cheveux. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que le cheveux soit hydraté, nourri ou soigné, ce n’est pas son rôle. En appliquant la brillantine, on enveloppe le cheveu d’un film gras, ce qui a en revanche pour avantage de le protéger des agressions extérieures. En lubrifiant ainsi la chevelure et en réfléchissant la lumière, la brillantine lui procure de la brillance tout au long de la journée. On peut se coiffer et se recoiffer toute la journée en conservant cet effet « shiny ».

Où trouver de la brillantine ?

Aujourd’hui, de nombreuses enseignes et marques cosmétiques commercialisent la brillantine. On peut acheter de la brillantine en ligne, ou dans les magasins de coiffure et les grandes enseignes de cosmétiques type Sephora ou Nocibé. Les prix vont en général de 5 à 20€, en fonction du conditionnement, du volume, et de la qualité des composants du produit.

La composition de celle-ci a bien changé. La version originale était à base de paraffine (extrait de résidus solides du pétrole, comme l’huile de vaseline). Désormais, on trouve toutes sortes de brillantines sur le marché, parfois sans paraffine. Celle-ci est alors remplacée par des huiles végétales et des cires (par exemple la cire d’abeille), enrichie avec des vitamines et des actifs type aloe vera. Cela permet de concilier les qualité du produit initial avec des éléments nutritifs qui vont prendre soin du cheveu.

Auparavant conditionnée uniquement en sous forme de pommade pour les cheveux, elle est désormais aussi proposée en spray, comme la laque. Pratique !

homme coiffé

Comment utiliser la brillantine ?

Auparavant, la brillantine se présentait uniquement sous forme de pommade. Aujourd’hui, on en trouve aussi à l’état liquide, dans un flacon à spray. La brillantine peut s’appliquer sur cheveu sec, après shampoing ou pas.

Comment utiliser la brillantine liquide en spray ?

  1. Commencez par mettre une serviette sur vos épaules pour éviter que le produit, assez gras, ne retombe sur vos vêtements.
  2. Ne vaporisez pas directement sur les cheveux. Faîtes plutôt des mouvements circulaires à une trentaine de centimètres du crâne, pour laisser le produit retomber sur la chevelure.
  3. Frictionnez les cheveux pour bien appliquer le produit, surtout sur les pointes, et sans aller jusqu’au cuir chevelu.
  4. Coiffez-vous comme vous le souhaitez.

Comment utiliser la brillantine type pommade ?

  1. Prenez une noix de brillantine dans vos mains.
  2. Frottez-les l’une contre l’autre pour réchauffer le produit. Malaxez la chevelure, pour que le produit s’applique bien sur la longueur du cheveu, sans appliquer sur le crâne.
  3. Réalisez la coiffure souhaitée.

N’appliquez pas de brillantine le soir, avant de dormir. En enveloppant le cheveu d’un couche de gras, le produit empêche celui-ci de bien respirer. Il est donc plus sain de réserver son utilisation en journée.


Précédent

Bague de fiançailles : un cadeau précieux pour un souvenir impérissable

Casquette personnalisée : un accessoire de mode idéal pour l’entreprise ?

Suivant