Comprendre le protocole de la manucure russe et ses dangers

La manucure russe est très en vogue en ce moment. Celle-ci permet d’avoir des ongles parfaits, comme ceux que l’on voit dans les magazines. Cependant, en cas de mauvaise maîtrise de cette technique, la prothésiste ongulaire peut blesser sa cliente. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est une technique de manucure russe, et quels en sont les différents dangers.

Qu’est-ce que la manucure russe ?

La manucure russe s’adresse aussi bien aux personnes souhaitant poser des capsules qu’à celles qui préfèrent le vernis semi permanent, ou encore le vernis classique. C’est une technique de manucure qui vise à atteindre la perfection. Pour cela, il est question de retirer les cuticules, afin que la pose du vernis ou des capsules soit plus nette et plus précise. Celle-ci permet d’obtenir un résultat surprenant lors de la pose du vernis, car elle permet de bien préparer les ongles. En effet, cette technique consiste à utiliser des outils de ponçage qui vous permettront de bien lisser l’ongle.

De ce fait, si vous souhaitez avoir des ongles parfaits, c’est la manucure russe qu’il vous faut. Cependant, il faut savoir que cette technique peut s’avérer dangereuse, si la prothésiste ongulaire ne connaît pas le protocole exact de la manucure russe. Lors de cette manucure, la prothésiste va couper vos cuticules au ciseau, ce qui est une opération plutôt délicate. Celle-ci va également poncer vos ongles, ce qui peut les abîmer. De ce fait, nous vous recommandons de bien réfléchir à la santé de vos ongles avant d’opter pour une manucure russe, ainsi que de bien choisir votre prestataire, en optant pour une personne qualifiée et expérimentée.

Quels sont les dangers de la manucure russe ?

Comme vous avez pu le comprendre, la manucure russe permet d’avoir des ongles de rêve, mais ceci n’est pas sans conséquence. En effet, cette dernière peut avoir de nombreux dangers pour nos ongles. Ce protocole implique l’usage de ciseaux et d’autres matériaux tranchants qui permettent de retirer les cuticules, qui sont les petites peaux qui recouvrent les ongles sur la partie supérieure. Si les ustensiles utilisés pour retirer les cuticules ne sont pas désinfectés correctement, cela peut causer des infections.

De ce fait, pour profiter de la manucure russe sans pour autant prendre le risque d’attraper une infection ou de courir un tout autre danger, nous vous recommandons de vous diriger vers une personne qualifiée, qui sait réaliser le protocole de la manucure russe.

Voici à présent les dangers possibles, à savoir :

  • Retirer la barrière protectrice de l’ongle : les cuticules servent de barrière pour protéger l’ongle. Une fois retiré, celui-ci sera exposé aux saletés et microbes ;
  • Attraper une infection : en cas de blessure avec un matériel mal désinfecté, on risque d’attraper une infection au niveau de l’ongle ;
  • Développer une allergie au vernis permanent : après avoir retiré vos cuticules, votre peau sera directement exposée au vernis, ce qui peut favoriser le risque d’allergies ;
  • Des risques de blessures lors du procédé : en cas de mauvaise manœuvre, la prothésiste ongulaire peut vous blesser au moment du retrait des cuticules.

Faut-il opter pour ce type de manucure ?

Plusieurs personnes sont aujourd’hui attirées par la manucure russe, cette technique qui permet d’avoir des ongles parfaits et bien définis. Ainsi, le rendu du vernis sera meilleur. Lors d’une séance de manucure russe, on va vous retirer intégralement et avec minutie les cuticules, ce qui permet d’allonger les ongles et d’avoir un rendu plus soigné.

Pourtant, il faut savoir que ce protocole peut également avoir certaines conséquences sur la santé de vos ongles. Si vous avez une peau sensible et fragile, mieux vaut ne pas s’aventurer à faire ce genre de technique, encore moins chez vous ou par une personne non expérimentée ou compétente.

Précédent

Quelles sont les meilleures vitamines pour les cheveux ?

Quels sont les effets positifs de la vitamine A sur les cheveux ?

Suivant