Shampoing liquide ou solide, que choisir ?

Avant tout était simple. Lorsqu’on se lavait les cheveux, on prenait son flacon de shampoing, et voilà ! Mais ça, c’était avant… Depuis quelques années, le shampoing solide a fait son apparition, avec des avantages certains par rapport à son équivalent liquide, mais aussi quelques inconvénients. Alors, shampoing solide ou shampoing liquide ? Réponse ci-dessous !

Le shampoing solide, qu’est-ce que c’est ?

Le shampoing solide prend bien souvent l’apparence d’un pain de savon (bien qu’il n’en contienne pas !). Il se compose en général d’une dizaine d’ingrédients, dont des tensioactifs utiles pour leur action d’agents moussant, émulsifiant et nettoyant, des huiles ou beurres végétaux, de temps en temps des huiles essentielles et du parfum, et surtout peu ou pas d’eau. Les ingrédients sont chauffés pour obtenir une pâte qui va se solidifier pour devenir le produit fini solide.

Shampoing solide Vs liquide : quelles différences ?

A la différence du shampoing solide, le shampoing liquide va lui contenir beaucoup plus d’ingrédients (plusieurs dizaines en général !). En plus des composants de la version solide, on va donc trouver :

  • de l’eau, beaucoup d’eau (plus de la moitié du volume contenu dans le flacon est en fait de l’eau !),
  • des conservateurs, conséquence de la forte teneur en eau du produit : ils vont permettre d’éviter que les bactéries ne prolifèrent. Ce sont les très décriés « parabens »,
  • un épaississant pour rendre le produit moins liquide,
  • et tout un tas d’autres ingrédients plus ou moins bons pour la santé et la planète, comme un agent graissant, un adoucissant, un stabilisateur de mousse, correcteur de pH, anti-oxydant…

Avantages et inconvénients des deux types de shampoing

Si côté efficacité, on peut estimer que les deux types de shampoing font match nul, chacun possède quand même des avantages et quelques inconvénients.

Les avantages du shampoing solide

  • écologique : pas de flacon, donc pas de déchet à jeter à la poubelle,
  • écologique encore, car il ne consomme pas (ou peu) d’eau lors sa fabrication, et ne nécessite pas d’adjuvants conservateurs,
  • très souvent composé d’ingrédients naturels (il est rare d’y trouver silicones et/ou sulfates),
  • durable : on peut se laver beaucoup plus de fois les cheveux. En général un savon solide est équivalent à 2 ou 3 flacons de shampoing liquide.
  • économique : conséquence de sa durabilité, vous en achetez moins souvent, et malgré son prix souvent plus élevé, le ratio prix / shampoing est plus intéressant !
  • facile à conserver : il suffit de le garder au sec,
  • facile à transporter, notamment en voyage si vous prenez l’avion (pas de flacon, donc pas de problème en cabine !),
  • simple d’utilisation.

Les avantages du shampoing liquide

  • un variété de choix inégalée : l’offre est pléthorique, il y en a pour tous les goûts, tous les cheveux, toutes les couleurs…
  • la praticité : une noix de shampoing au creux de la main et le tour est joué ! Même si l’utilisation du shampoing solide n’est pas compliquée, shampoing liquide est on ne peut plus simple à utiliser,
  • le côté moussant, parfois plus agréable que certains shampoings solides.

A noter que les tensio-actifs présents dans le shampoing solide sont bien souvent plus respectueux du cheveu que ceux que l’on peut trouver dans un shampoing liquide (les fameux sulfates, ou SLS). Que vous choisissiez un shampoing liquide ou solide, nous vous conseillons de veiller à prendre un produit sans sulfate.

En conclusion…

Choisissez un shampoing solide si…

  • vous cherchez un produit écologique et économique,
  • vous voulez que votre shampoing soit le plus naturel possible,
  • vous voyagez souvent, en avion notamment.

Choisissez un shampoing liquide si…

  • vous avez des cheveux qui nécessitent un soin spécial (anti-pelliculaire, cheveux bouclés, etc.),
  • vous cherchez le côté ultra pratique,
  • la douceur et l’épaisseur de la mousse a de l’importance pour vous.
Précédent

Une petite visite au musée du savon de Marseille !

Couleur, forme… Comment choisir sa robe de bal ?

Suivant