Gommage chimique ou mécanique : quelles différences ?

On cherche toutes et tous à prendre soin de son visage et plus généralement de sa peau, pour lui conserver éclat et fraîcheur. Pour cela, on utilise un certains nombre de produits cosmétiques nettoyants, hydratants, et protecteurs. Mais on oublie parfois une action primordiale : l’exfoliation, ou gommage de l’épiderme. Celle-ci peut s’effectuer de deux manières, chimique ou mécanique. Mais pourquoi est-ce si important ? Quelles sont les différences entre ces deux types de gommages ? Et à quelle fréquence les réaliser ?

Pourquoi effectuer un gommage ?

La peau, du visage comme du reste du corps, est composée de plusieurs couches. La couche supérieure, appelée l’épiderme, est soumise aux agressions externes, dues aux UV du soleil, à la pollution, au vent, aux poussières… Pour lutter contrer cela, un processus de régénération continue se met en œuvre, appelé desquamation. Celui-ci consiste pour l’épiderme à remplacer continuellement les peaux mortes (squames), par des cellules cutanées toutes neuves.

Le gommage, également appelé exfoliation, est un soin qui consiste à optimiser ce phénomène en débarrassant l’épiderme des peaux mortes et des autres résidus, pour laisser plus rapidement place à une peau saine.

Les bienfaits du gommage sont les suivants :

  • l’exfoliation va plus loin que le simple nettoyage, en désincrustant les pores et en éliminant les résidus qui peuvent rester sur la peau ;
  • le gommage redonne de l’éclat à la peau, en la débarrassant des squames et des cellules mortes pour laisser la place à de nouvelles ;
  • cette action permet aux différents soins de mieux pénétrer l’épiderme, pour en renforcer l’efficacité ;
  • enfin, l’élimination de tous résidus et peaux mortes permet de préparer le visage au mieux pour un maquillage homogène et réussi !

Afin de bien choisir son gommage exfoliant, il faut savoir qu’il en existe deux types, différents par le procédé d’exfoliation employé :

  • le gommage mécanique ;
  • le gommage chimique.

gommage mécanique

Le gommage mécanique : qu’est-ce que c’est ?

Également appelé « gommage à grains », ce type d’exfoliation mécanique nécessite l’application d’un soin spécial (type crème, gel, ou même savon) contenant des particules plus ou moins grosses. On privilégiera celles d’origine naturelle, telles que les coques d’amandes, la terre de Diatomée, le son de riz, ou encore les grains de framboise…

Si vous avez la peau du visage sèche, ou si celle-ci est sujette à l’acné par exemple, il vous faudra privilégier les grains les plus fins, moins agressifs pour l’épiderme que les particules plus grosses (qui seront elles plus utiles sur pour un gommage du corps).

Concernant l’application, rien de plus simple : il suffit d’étaler le soin sur la peau à exfolier, et à masser de manière circulaire pendant une à deux minutes environ.

Le gommage chimique : qu’est-ce que c’est ?

Le terme « chimique » peut faire frémir, mais en réalité, il n’y a pas grand chose à craindre de ce type d’exfoliation. Au contraire, le gommage chimique (ou enzymatique) est réputé plus doux et moins agressif pour la peau que son homologue mécanique ! On le recommande donc aux personnes qui présentent des problèmes cutanés, ou dont la peau est très sensible.

Il s’agit tout simplement d’un soin cosmétique, souvent présenté sous forme de gel ou de lotion, qui va permettre de dissoudre les peaux mortes et autres résidus, grâce à l’action d’acides naturels (acides de fruits et/ou glycolique par exemple). Contrairement au gommage mécanique, pas besoin de masser, il suffit d’appliquer le soin et de laisser agir quelques minutes avant de rincer.

soin exfoliant

Gommage mécanique ou chimique : à quelle fréquence l’utiliser ?

En théorie, on peut réaliser un gommage, qu’il soit chimique ou mécanique, tous les jours pour débarrasser la peau des cellules mortes et des impuretés. En pratique, on adaptera la fréquence à son type de peau. On se limitera ainsi en général à 2 à 3 fois par semaine maximum pour une peau normale, et à une fois par semaine pour les peaux sensibles. Les peaux grasses, elles, peuvent être exfoliées plus régulièrement, quasi-quotidiennement. Le principal étant de voir comment réagit l’épiderme, pour adapter la fréquence aux besoins de celui-ci sans pour autant l’irriter.


pub
Précédent

Comment hydrater une peau très sèche naturellement ?